Publié le 1 Novembre 2011

e

 

C'était il y a 15 jours, à Lestignac, pas loin de Sigoulès en plein Périgord. Le soleil caressait gentiment les coteaux des vignes blondies par par ce début d'automne. 

 

Peu de monde était au courant, mais il y avait foule : 3 couples de néovignerons, Mathias et Camille MARQUET du Château LESTIGNAC et hôtes de l'évènement, Lilian et Sophie BAUCHET du domaine des BACHELARDS en direct du Beaujolais et nous-mêmes venus en famille avvec les trois filles, plus un voisins sympa, encore une petite fille et même un petit chat tout mignon...

 

A l'origine, nous devions finir de vendanger le moelleux de Lestignac, mais vu que les raisins avaient décidé de sauter tous seuls dans les cagettes de Mathias et Camille les jours précédents, il n'  y avait plus rien à ramasser quand nous sommes arrivés. Je pense secrètement qu'ils avaient dû entendre parler du sauvage coup d'épinette de Denis, qui a déjà taumatisé plus d'un vendangeur des Trois Petiotes.

 

Le plan B fut donc activé ...

 

Après un début de rencontre passé à regarder la "magnifique" victoire de notre 15 national écrasant une bien pâle équipe galoise (qui n'a eu que ce qu'elle méritait vu qu'en plus, ils sont pesque anglais, les ladres...), les débats ont été ouverts autour d'une assiette de saumon fumé aux sarments, de foie gras maison, de belles grillade de boeuf et (d'un peu) de légumes avant de conclure  sur le délicieux moelleux au chocolat de Sophie.   

 

Le tout accompagné d'excellentes bouteilles d'un peu partout et notamment de chez nous tous, car on n'est finalement jamais mieux servis que par soi-même et qu'un peu d'autocongratulation n'a jamais fait de mal à personne!!!

 

a  b

 

La synthèse s'est faite en position horizontale,  à l'ombre du tilleul, pour une petite sieste réparatrice  avant de repartir à l'aventure dans les bois et les vignes de Lestignac.

 

Nous y avons fait par hasard la rencontre d'un être gentil et étrange à la fois, et qui parlait aux arbres. Moitié sourcier, moitié magnétiseur, une sorte de druide des temps modernes qui, armé de son pendule, a découvert plein d'eau partout dans les vignes de Mathias et qui a tenté de chasser les mauvais esprits présents sur l'une des parcelles à l'aide de son "éventail japonais magique"... Clac ! Clac ! Je ne sais pas si les mauvais esprits ont pris peur devant ces bruits intempestifs, mais cela a beaucoup impresonné les filles ainsi que les petits rongeus réveillés brutalement de leur sieste vespérale.

 

f

 

Mathias, il faudra nous tenir au courant des effets de ces pratiques... Si cela marche, peut-être pourrions-nous les développer dans la prévention contre le mildiou, l'oidium, les cicadelles, les chasseurs de galinettes et autres indésirables ... Je nous imagine bien dansant entre nos rangs, dans les rayons du soleil couchant, en kimonos et hakamas, faisant retentir le claquement métallique de nos gunsens...

 

       

Voir les commentaires

Rédigé par Valérie & Denis

Publié dans #En bouteille

Repost 0