J-7, le calme avant la tempête ?

Publié le 11 Septembre 2009

Nous sommes maintenant à une semaine du début des vendanges. On pourrait croire que nous n'avons rien à faire avant le rush mais même si nous sommes moins "short" que l'an dernier, il reste quand même une tonne de boulot avant d'être prêts.

Aujourd'hui, nous avons porté au laboratoire un échantillon des jus (obtenu en passant au presse-purée des baies ramassées aléatoirement sur les parcelles de Malbec et de Merlot ) . Les résultats sont arrivés ce soir par mail : pour faire simple, ce sera meilleur que l'an dernier (qui a dit c'était pas dur ?) et il y a en gros une semaine d'avance (ça tombe bien on vendange un semaine avant l'an dernier...). On fera une autre analyse la semaine prochaine pour décider sur quelle parcelle nous démarrons, car rien n'est vraiment arrêté. Le rosé que nous voulions faire par "saignée" de la cuve de rouge, va probablement se faire par pressurage direct des raisins, ce qui suppose que nous achetions d'ici là un petit pressoir. Un truc de plus à faire...



Le chai quant à lui est quasiment prêt,. Valy a réussi a remonter toute seule le piston du fouloir/égrappoir (mon côté macho roi de la mécanique en prend un coup...), elle a tout nettoyé du sol au plafond (ou presque parce que j'ai "repeint" les murs et le plafond en les aspergeant de vin durant un entonnage au cours duquel je me suis légèrement laissé bercer par le doux ronron de la pompe qui n'a même pas su s'arrêter toute seule quand la barrique était pleine, on ne peut vraiment faire confiance à personne...), monté des étagères, rangé tout ce qui trainait... elle a graissé les ciseaux de vendanges, vérifié les cagettes, nettoyé les barrique prévues pour les vinifications et changé de place le garde-vin de 5hl grâce aux gardes vins que tonton André nous a prêtés...
Le gros chantier "surprise" sera la mise en oeuvre du 380V triphasé par EDF qui devrait nous éviter le recours au groupe électrogène. Les travaux sont prévus le 18 septembre, c'est à dire... la veille des vendanges... donc, rien n'est sûr !

En fait, dans cette période pré-vendanges, c'est aussi dans nos têtes que nous courons pour imaginer, prévoir, planifier, évaluer, estimer, bref préparer tout ce qui va se passer et pour que tout se déroule le mieux possible. Nous refaisons mentallement le planning, nous comptons et recomptons les vendangeurs volontaires, planifions les chambres, organisons les déplacement en fonction du nombre de places dans les voitures, nous calculons le nombre de bouteilles d'eau, de baguettes de pain, de tranches de jambon, de pots de foie gras (ça c'est pour attirer les derniers récalcitrants...)... dont il faudra prendre livraison au Marché des Capucins pour nourrir tout ce petit monde. Tiens, j'y pense en écrivant, il faudra aussi racheter du café et du Coca pour un certain Luxembourgeois...

Demain, nouvel épisode, J-6....

Rédigé par Denis

Publié dans #Au chai

Repost 0
Commenter cet article