Il faudra bien vendanger...

Publié le 9 Septembre 2012

 

Quand l'année est cruelle,
Qu'elle nous mine doucement,
Que sur la fleur si belle
Elle met pluie au printemps,

Quand les feuilles nouvelles
Sont mouillées trop souvent,
Que malgré nos appels
N'arrive pas le vent,

Le mildiou nous rappelle,
Toujours bien méchamment,
Que nous sommes les faibles
Et qu'il est le gagnant,

Puis le soleil décide,
Enfin, c'est la saison,
Sur les graines acides
D'envoyer ses rayons,

Mais il les rend si fort
Qu'il fait cuire les raisins,
Que même verts encore
Ils deviennent tout bruns,

On regarde les grappes,
La mine contrariée,
Une question nous frappe,
Quand va-t-on vendanger ?

Certains raisins sont secs,
D'autres sont verts encore,
Certains dans notre bec
Valent déjà de l'or,

Les doutes nous dérangent,
On est comme pétrifiés,
On sait que la vendange
Sera très compliquée,

Mais il faut en finir
Et puis nous décider,
Retrouver le sourire,
Le désir d'avancer,

Alors, amis fidèles,
Venez nous retrouver,
Devenez le soleil
De cette dure année,

Joignez vos mains aux nôtres
Des vignes à l'égrappoir,
Soyez nos doux apôtres
Amoureux du bon boire,

Quand viendra le diner
À la table commune,
Tous fourbus et vannés,
Respectant la coutume,

Nous lèverons nos verres
Bien haut, en votre honneur,
Et noierons les galères
Dans votre bonne humeur !

ab

Poètes, buveurs, travailleurs, amis, amateurs, venez nous rejoindre les
week-ends des 29/30 septembre et 6/7 octobre pour la mise en cuve des
raisins survivants !

Rédigé par Valérie

Publié dans #A la vigne

Repost 0
Commenter cet article

Nicole Fauvel 14/09/2012 17:30


Qu’en termes élégants ces choses là sont dites.


 


Mais combien de marins, combien de capitaines, 


Trimeront sur les vignes, d’ici à 2 semaines?


 


ô rage ôdésepoir, ô vieillesse ennemie.


C’est sûr, tes vieux parents 


viendront souffir aussi!


 


Pardonn’moi RABELAIS


de t’invoquer si mal,


mais “ la Dive Bouteille “


ne s’emplit pas sans mal.


 


Gargantua écrivait à son fils Pantagruel:” Des Arts libéraux, Géométrie, Arithmétique et Musique, et d’Astronomie, saches en toutes les règles.


Mais laisse l’astrologie divinatrice et l’art de Lullius comme abus et vanités.


Plus loin , il lui affirme que “Science sans Conscience n’est que ruine de l’Âme”.


 


Comme Rabelais est plus que jamais d’actualité!


 


Il vous féliciterait pour ne pas employer pesticides et engrais toxiques.


Il se réjouirait de votrevolonté à s’informer de tout, mais aussi à ne pas “gober les élucubrations d’astrologues vaniteux et illuminés de tout poil.


 


 


Alors, Amis de Rabelais,


venez vite au Chai.


coupez, triez, pressez,


rassemblez, assemblez,


Autant pour le raisin,


Autant pour les copains.



Venez gôuter le vin de la dive bouteille.


“Boire est le propre de l’homme “


Autant que rire de rien.


Trinquons tous en l’honneur de Bacchus le Divin


 


 


Nicole.