Le baiser du faucheux

Publié le 28 Juillet 2010

Vous savez j'adore nos petites bêtes dans les vignes, si si... Celles qui font crr crrr, celles qui font bzz bzz, celles qui rampent, celles qui volent, celles qui sont pleines de pattes, celles aux jolies ailes, les velues, les gluantes, les ventrues, les piquantes.

 

J'aime les prendre en photos. Je fais la maligne devant mes filles en leur disant "n'ayez pas peur, profitez-en pour les observer, elles sont toutes importantes pour la vie dans nos parcelles"...

 

L'un de mes compagnons journaliers de travail est l'ami faucheux, fidèle au poste, dans la fraîcheur du matin comme sous le cagnard du midi, sous le soleil comme sous la pluie. Il est toujours là à me guetter, sur les baguettes ou sur le cèpe, parfois les deux lorsqu'il a fait des bébés. Il y a en a au moins un sur chaque pied.

 

Mais comment lui expliquer que malgré toute la tendresse que je lui porte, je ne suis pas très portée sur les câlins un peu trop rapprochés... C'est un cri de surprise apeurée plutôt qu'un cri de joie qui sort de ma gorge lorsque "Monsieur le Faucheux", d'un bond,  vient m'embrasser sur le nez, l'épaule, le nombril, ou bien encore dans le décolleté...

 

Ah mais ! Reste sur ton piquet !

 

a

 

Rédigé par Valérie

Publié dans #A la vigne

Repost 0
Commenter cet article