Les vendredis du vin - vins de copains

Publié le 27 Mai 2010

Honteuse d'avoir manqué le précédent rendez-vous des vendredis du vin sur les demi-secs (mais c'était pour la bonne cause puisque j'étais en tournée de lancement de la commercialisation des premiers flacons des Trois Petiotes...), il fallait tout de même trouver un peu de temps pour participer à l'édition de ce moi-ci.

Petite info pour nos lecteurs-amis pas du tout au courant et qui se disent "mais c'est quoi donc les vendredis du vin? ", allez voir là : link

 

Bref, avec Denis, entre deux séances de permis de tracteur et d'épamprage, nous nous demandions quel vin choisir pour cette dégustation. La chaleur aidant, nous rêvions d'une réunion amicale nocturne sur la terrasse, histoire d'oublier la fatigue des longues journées sous le soleil à faire marcher nos glandes sudoripares... et nous avons finalement jeté notre dévolu sur un rosé de copains : il nous avait été offert par un copain, on pourrait le boire entre copains, sur des plats réalisés par des copains, avec des matières premières produites par des copains... sympathique programme... et effectivement :

 

Touraine 2009 de François Chidaine à Montlouis - Grolleau Pinot Noir link

 

           015  018

 

Cette dégustation était une première pour nous qui n'avions encore jamais eu l'occasion de goûter aux réalisation de M. Chidaine, vigneron en biodynamie.

 

Pour l'accompagner, nous avions opté pour une assiette de mini-plats d'été qui partaient un peu dans tous les sens mais qui nous permettraient de goûter les associations sur plein de saveurs différentes : velouté d'asperges , melon et petites pommes de terres rattes de notre copain Philippe du marché des Capucins, salade fraîchement cueillie dans le potager bio de mamy, merguez faites avec le boeuf de notre copine Maguette, tapenade maison, pain aux noix du marché fermier et fromages de chèvre secs et affinés en provenance directe de notre cousin du chavignolais...

 

          017 019

 

Le rosé était d'une jolie couleur saumon clair et nous aurions pu le prendre pour un vin blanc sur son premier nez de pêche et de pamplemousse, très flatteur. En bouche, un vin comme je les aime, bien net, minéral. Cela fonctionne très bien avec le melon et la tapenade, c'est encore mieux avec les petites rattes et les fromages de chèvre (comme quoi les mariages régionaux, il n'y a rien de tel...).

 

Les verres se re-remplissent et laissent apparaître désormais des arômes de fruits rouges légers. On boit, on salive, on re-boit et on réclame un dessert. Tiens, pourquoi pas un sorbet à la pêche (fait maison bien sûr), et pourquoi pas dans des cornets de gaufrette, comme des enfants, puisque dès le début du repas nous avons eu l'impression de boire une friandise ? Pour le coup, les arômes de pêche de ce rosé reviennent au premier plan pour un mariage fusionnel avec le sorbet.

 

C'est bien un vin de copains, gourmand et joyeux, et qui se laisse boire sur des plats tous simples mais délicieux.

Rédigé par Valérie

Publié dans #A table !

Repost 0
Commenter cet article

Anne-Laurence 28/05/2010 08:01



"On boit, on salive, on re-boit" : ça c'est l'effet vins de copains! Merci pour votre participation, et à bientôt!